le 3 septembre 1951 à Paris, a été signé un nouvel Accord entre le Gouvernement de l'URSS et le Gouvernement de la République Française sur les relations commerciales et le statut de la représentation commerciale de l'URSS en France (aujourd'hui en vigueur). En même temps a été signé le Protocole portant statut de français commercial attaché à Moscou.

D'une grande importance pour l'amélioration des relations commerciales entre nos deux pays a eu la signature, le 15 juillet 1953 à Moscou de deux documents: un accord Commercial et de l'Accord sur les paiements. Ces accords ont identifié un mécanisme de réglementation du commerce entre l'URSS et la France, ont établi la procédure de règlement de l'opération, ont contribué à la normalisation des relations franco-russes en général. Sur les conditions de ces accords pour la première fois chaque année, être protocoles sur le chiffre d'affaires sur une base annuelle périodes.

Nouveau un virage significatif dans soviéto-française de commerce suscite après la signature, le 11 février 1957, trois ans de l'accord sur les livraisons de biens sur le 1957-1959, Il fut le premier soviéto-française de l'accord, qui a recensé sur une longue période de programme de chiffre d'affaires entre nos pays, impliquait significative de son augmentation. La partie française a accepté de mettre en URSS, un certain nombre de types d'équipements, ce qui est interdit dans les pays occidentaux à l'exportation dans l'union soviétique, y compris un équipement complet pour le laminage de papier d'aluminium et радиотелевизионное de l'équipement.
En conséquence, le chiffre d'affaires entre les deux pays a augmenté de manière significative, s'est étendu à la nomenclature, en se renforçant les contacts avec des entreprises différentes.
Avec le succès de l'exécution du premier contrat de long terme à la fin de 1958, sur proposition de la France a été conclu le deuxième accord à long terme sur les envois de marchandises dans les années 1960 et 1962, Dans la liste des marchandises françaises a été activée le plus récent technique concernant le matériel pour les différents secteurs de l'industrie soviétique, qui, dans l'URSS n'était ou était en quantité insuffisante.
De son côté, Торгпредство, guidé par les décisions du Gouvernement et les travaux du Ministère, activement travaillé à l'expansion des liens commerciaux bilatéraux, en dirigeant ses efforts sur l'exécution de l'Accord entre l'URSS et la France sur les envois de marchandises dans les années 1960 et 1962,